Balade photographique avec son tel portable. La nature en famille,entre amis ou seule.

Besoin de Nature en famille, entre amis Balade estivale photographique avec son tèl portable. Venez vous ressourcer dans la nature cet été dans le Trégor Une mini randonnée pour explorer les trésors insolites du bord de mer accompagnée d'une artiste Landartiste,photographe. Raviver sa présence au monde naturel. Stimuler son imagination .  Ensemble regardons autrement en s 'amusant. Initiation photo cadrage,composition,angle de vue,jeux autour des sens. (aucune expérience requise) -Vallée des Traouieros Ploumanach. -Vallée Goas Lagorn Beg léguer -Marais du Quellen Trébeurden ou surprise Lieux et horaire Tous les mardi et jeudi de l 'été . Arrivée sur place à 14h Durée : 1h30 Tarif : 25 euros maxi 8 personnes Inscription par tèl 0661584138 mini deux jours avant. Blog :http//:landartementvotre.blogspot.com Accompagnement individuel sur rv Tarif :35 euros ou pour un groupe d 'amis sur un lieu et un horaire choisis par vous ( maxi 8 pers tarif à définir)

Imagine ton plancton Dessin à 4 mains taille 98/1m50 Rendre visible l' invisible

Voyage inattendu d’un plancton qui s’est trouvé confiné dans l’air de Lannion… Comme dans beaucoup d’histoires, ce voyage commence par une rencontre… Celle que je vais vous conter est ma rencontre en tant qu’humaine et artiste-plasticienne, avec un être infiniment petit, presque invisible : le plancton. Ma rencontre avec le plancton En 2018, une surprenante rencontre avec Pierre Mollo au Festival Art Plankton à Lorient fait émerger en moi la promesse de conjuguer un jour le verbe « plancton » aux arômes de mon œuvre, qui à l’époque s’articulait autour de « l’Art de tisser et révéler le lien du Vivant en soi et à l 'extérieur de soi ». En février 2020, je découvre à nouveau le monde vivant de l’infiniment petit dans les océans lors de l’exposition Art Plankton à la manufacture de Morlaix. En total émerveillement, je contacte l'équipe de scientifique-artistes-constructeurs basée sur le port de Morlaix avec pour objectif d’une collaboration pour le prochain Art Plankton. Puis vient mars 2020 et la rencontre avec « Le confinement » Je commence à transformer la chambre d'ami en atelier et je dessine des planctons que Noan le Bescot (de l’équipe scientifique d’Art Plankton ) m' envoie ou que je collecte sur la toile. Mai 2020, on déconfine…et je ne veux plus être seule dans mon atelier. Je sors et propose à mes amies artistes de venir partager mon histoire de plancton en allant dessiner chez elles et avec elles. Pendant quelques après-midis, je leur propose d’exprimer leur créativité sur une grande feuille qui présente au centre une silhouette de plancton détourée d’un fond noir et profond. La joie, l'enthousiasme revient chez chacune, un peu perdue dans cette épreuve de solitude Covidesque. Juin 2020, rencontre avec le livre Et si ? de Rob Hopkins… Et si l'imaginaire changeait la réalité de notre monde. Après avoir assisté à sa conférence sur Lannion, je crée « Le cabinet de l'imaginaire » dans lequel 15 personnes participent… et une petite phrase résonne en moi : Et si Lannion ? Après un printemps-été rythmé par mes voyages intérieurs, l’automne-hiver 2020 marque véritablement le début du voyage vers l’extérieur : vers et avec les autres. De nombreuses histoires se dessinent en huis clos. La famille s'agrandit, le ferment prend. Début 2021, notre collectif des dessinateurs de planctons imaginaires, profondément touché par nos avancées, mesure désormais la valeur de notre projet artistique-social-environnemental. Nous souhaitons élargir notre voyage en proposant, via une exposition, notre regard qui s 'est penché sur l'infiniment petit jusqu'à l'infiniment grand, et ainsi se propager dans des structures officielles concernées par la vie aquatique et la transition écologique, car nous avons tous un plancton caché en nous qui cherche à se montrer pour respirer. Mon travail autour du plancton Végétal ou animal, le plancton nage au gré des courants marins… petit être quasi invisible, indispensable à la Vie sur notre planète, si primordial et si fragile à la fois : « Nous habitons la planète plancton » dit Guy Jacques. Il m’inspire et stimule mon imaginaire créatif : toutes ces formes invisibles qui nous accompagnent au quotidien, ce lien primordial avec ce qui nous entoure, cette porosité de notre forme humaine qui crée le lien avec le tout. Ce monde, notre monde, submergé par le visible et le matériel oubliant si souvent l'importance de notions invisibles, elles aussi primordiales, fondant de notre société : l’empathie, la sincérité, la confiance, le respect, la mémoire, la pensée, les émotions… en un mot, l’amour ! Je m 'appelle Claire Gablin Je suis artiste pluri-médium Tricoteuse de liens entre les mondes végétal, animal et humain entremêlé de rêves, de prise de conscience et d’actions concrètes auprès du public et d’autres artistes. J’ai lancé la création à plusieurs mains de dessins géants 1m/1m50 ressemblant à des aéronefs voguant sous des cieux marins.

Balade estivale dans le Trégor et expériences artistiques avec la matière,trésors de la nature

JOUER AVEC LES MATIERES DU BORD DE MER Accompagnée par une artiste découvrez les trésors du Trégor l Balade minérale - Balade Estran avec l'argile Balade surprise et expérience insolite. Explorer les trésors du paysage Trégorois. Raviver sa présence au monde naturel. En expérimentant la matière. Faire une pause et stimuler son imaginaire. Entre amis,en famille. Balade Expérience 1 Un exemple de médium: le Modelage Balade Estran :Invitation à modeler peindre avec l'argile trouvé sur l 'estran. Vous découvrirez de nombreux site insolites accompagnée d'une artiste, de son regard et de ses différentes techniques artistiques. Aucunes compétences requises. 2 Un autre médium la Gravure au naturel. Balade minérale Vous découvrirez une approche de la technique de l 'estampe à la japonaise. Fabrication de l 'encre encre avec des pigments naturels,empreintes rocher algues ,impression sur papier ou tissus Lieu Horaire Tous les mercredis,vendredi et samedi RV sur place 14 h à 16h30 juillet et aout avant vérifier planningselon marées Durée : 2h 30 Tarif :50 euros matériel fourni Expériences sensorielles sans notion de performance. Inscription par tel 0661584138 mini deux jours avant. Blog :http//landartementvotre .blogspot.com. Rendez vous individuel possible : 60 euros

Faire une pause au marais .Rencontre avec l 'argile 5 jours du mardi 13 au dim 18 juillet et du 23 au 29 aout 2021

Vivre les cycles de la nature au coeur d'un marais salant Breton Vendéen. Vivre sa créativité avec différents supports l 'argile,la photographie avec son portable,la gravure et le land art. Vivre l'autonomie et la simplicité d' etre en portant une attention particulière à tout ces besoins dans un espace hors du temps. Acceuil le lundi 12 ou lundi 23 sous tente dans une salorge sans électricité, eau limitée,toilettes sèches. Lieu:: marais de la Galopinière Beauvoir sur mer chez Stéphane Guichen Tarif :​ 250 € pour une inscription avant le 20 juillet après cette date : 270 à 300 € en conscience. Dont frais d’inscription non remboursables : 30€. Formulaire d’inscription par mail Contact : claire.gablin@orange.fr Adresse chèque : Claire Gablin 10 hent porzh izelan 22300 Lannion Groupe :​ 5 personnes Tel 0661584138 Blog : http://claire-landartementvotre.blogspot.com/

Nouvelle rencontre avec une danseuse Céline Robineau et Tanguy Trillet comédien metteur en scène

Scénographe couturière manageuse photographe dessinatrice que de découvertes !           Une aventure humaine  au coeur de la matière dansée et mise à voir et ressentir.

Spectacle actuellement en résidence à la chapelle st Anne à Lannion                                     assistance plasticienne de Claire Gablin  ; Monique Luyton http://moniqueluyton.free.fr/





Ma rencontre de Land artiste « Broder la danse du végétal »

Dans cette tranche de vie ainsi découpée j' ai ressenti l 'envie de jouer avec le végétal. J ai choisi des repousses de saules taillées tronçonnées qui vont vivre une seconde vie de scénographie avant le compostage. Ils joueront les partenaires de la danseuse.

Ma rencontre de Tricoteuse de liens « Tisser une seconde peau poilue avec des

écheveaux de chanvre ancien

En temps que plasticienne Tricoteuse de lien. Je me sens appartenir au tissus,à la trame du vivant. Je tricote mon fil et crée une seconde peau poilue que revêt la femme qui a maîtrise le feu (la peau est l' organe le plus étendue du corps presque 5 m2 et pèse environ 5 kg) le costume sera aussi d 'un certain poids. Teint à la couleur de ses cheveux


Ma rencontre de Poéte avec le son et le poids des mots.

«  Froisser du papier kraft imaginer les feuilles en automne »

Le papier lui symbolise le poids des mots que l 'on écrit et que l 'on dit.

La femme papier Terrorisée -soumission- pétrification- rase les murs-se fond dans le décor,disparaît au regard de l 'autre et de soi.

Ma rencontre de Photographe dans ce temple du Vivant.

Ma rencontre de plasticienne dans cette univers métaphorique.






  bio 2021 Claire Gablin arpente, depuis 30 ans, les plages du Trégor. Ses incessantes balades lui permettent d’aiguiser son regard et de découvrir une lecture nouvelle des images que la nature nous offre. Une recherche qui lui a fait explorer intimement et plastiquement de nombreuses matières telle que la paille, la terre, les algues, le sable, le plancton, les rochers qu'elle donne alors à voir sous différents supports gravure, expo photos installations. Sa créativité cherche ainsi à sortir la matière de son contexte culturel. Enfin, c'est la matière humaine qu'elle questionne à travers le mouvement dansé. Cet invisible qui devient matière à créer entre soi et l 'autre, entre la scène et le sujet, entre la danse et le vivant en soi et à l extérieur de soi. Cette face de l 'invisible à nos yeux, si importante la touche et stimule son imaginaire créatif et insatiable. Son œuvre participe au décloisonnement des discours « sociauxanimalvégétalminéral »

Ma rencontre avec le sable expo de gravures imprimées sur tissus Empreintes de sables ondulées

Vous avez un message....


Comme une bouteille à la mer....l 'humain s 'adresse souvent à l 'océan pour lui confier ses états d’être. Mais sait-il à son tour,lire les message qu 'il lui adresse ? A l 'heure où nous n 'avons de cesse de consulter nos messageries,prenons nous le temps de lire ce que la nature a à nous dire ?


Porter un regard,une autre lecture des images. En tant qu'artiste révélatrice d 'instant inspirants au cœur du vivant et de l 'imaginaire. J 'ai fait de tous ces trésors une source de créativité sans cesse renouvelée . Un terrain de jeu inépuisable pour des expérimentations artistiques et sensorielles .Une palette de couleurs,de textures,vivantes,changeantes et éphémères. En perpétuel transformation comme chacun de nous.


A l 'écoute de ce que je vois, au regard de ce que je ressens,j 'exprime par la photographie,le land art, la gravure,la broderie,les témoignages unique que me transmet la mer. Elle grave dans le sable sa création de l 'instant,parfois subtile parfois titanesque. Des sillons dont la rythmique dessine des empreintes sous formes d 'ondes entre communication et communion comme les « m m m m»des petites dunes de sable rangées en sillons. Quelque soit le jour ou la saison,arpenter le sable à la recherche de ce message unique et personnel que les vagues et le vent auront déposé pour moi .


Et puis soudain,le découvrir,le lire,le savourer comme une glace. Et puis l 'emporter pour à mon tour le délivrer à d 'autres regards.

Une photo déclenchée pour figer cette poésie de l 'instant. Cela me permet de reproduire le travail des vagues en gravant dans la matière ce graphisme aquatique et minéral,désireuse de partager dans cette interprétation, les émotions vécues à la lecture de ces hiéroglyphes authentiques.



Le sable comme témoin solide de la fluidité des marées. L 'art,comme interprète du ressenti de cette «  comm- mmmmmm -union » vivante entre l 'humain, les non humains et l 'invisible.



Texte de Christele Becuwe d 'après le témoignage de Claire Gablin



Participation au festival Traez Breizh, à Perros Guirec les 15, 16, 17 juin 2018.





Un festival pensé autour du sable...


Festival Traezh Breizh Perros Guirec

Un petit cadeau pour ce passage 2015- 2016 vidéo Claire Gablin artiste tricoteuse de liens


Claire Gablin, Artiste-plasticienne, Land-art, Photographe, Tricoteuse de liens et de belles histoires... Une créativité pour tous, pour un métissage social...

Insolite. Claire bascule du côté coloré de la force



            Claire Gablin (à gauche sur la photo) a dévoilé « son carrosse » coloré à ses...
Claire Gablin (à gauche sur la photo) a dévoilé « son carrosse » coloré à ses amis sur la place du Marchallac'h.

« Je porte des couleurs depuis très longtemps », témoigne Claire Gablin, artiste plasticienne lannionnaise. Véritable « philosophie de vie », elle a décidé de « colorier sa vie ». Sa voiture vient de virer du côté coloré de la force. Et ce n'est qu'un début...

Désormais, sa voiture ne passe plus inaperçue. Claire Gablin, artiste plasticienne, l'a légèrement transformée. Elle a pratiqué un tuning très coloré sur son « véhicule terrestre ». Oubliez les jantes améliorées et les ailerons greffés sur la carrosserie ! La « tricoteuse de liens » a opté pour des accessoires bien plus décalés : « des mandalas ». Elle a imaginé cette transformation avec une amie graphiste, Christelle Bécuwe.

Oeuvre roulante

Cette nouvelle carrosserie « mandalarisée » à l'aide d'un « gros autocollant » n'est que la première couleur d'une palette bien plus large que l'artiste a baptisée : « Colorier sa vie 22 ». « Quand je monte dans ma voiture mandalarisée, je deviens artiste colporteuse de vie et de couleur. Les mandalas qui y figurent sont au départ des photos que j'ai prises d'éléments de la nature, lors de balades. Cette oeuvre roulante interpelle ceux qui la croisent, provoquant un effet de surprise qui, pendant quelques instants, les déconnecte de leur réalité. Et pour moi, « Colorier sa vie », c'est cela aussi. Apporter des touches de joie, d'humour, de beauté, dans la vie de tous les jours, comme un joyeux condiment saupoudré sur la morosité quotidienne. Et puis, le petit plus de cette voiture customisée, c'est que je ne la perds plus sur les parkings ! Cette création peut s'adapter à tous véhicules, alors passez commande ! ». Plus qu'un simple projet artistique, Colorier sa vie 22 est vécu comme « une philosophie de vie » pour Claire Gablin.
L'idée de mettre de la couleur dans sa vie n'est pas nouvelle. « Il y a plusieurs années, la manière dont je voyais la vie a commencé à changer. Mes nombreuses promenades au coeur de la nature ont éveillé en moi une joyeuse maladie : s'apercevoir que la vie et la joie sont partout si l'on décide de modifier son point de vue ». Cette modification lui a permis de passer « d'une vision en noir et blanc, à un monde en couleur ». C'est justement toutes ces couleurs que l'on retrouve sur ses clichés de la nature photographiée en 2012, qui recouvrent aujourd'hui sa voiture.

Contamination positive

L'artiste souhaite partager cette expérience avec tous ceux qui le souhaitent. Colorier sa vie se présente « comme une contamination positive qui murmure à nos oreilles « Colorie ta ville ! Colorie ta rue ! Colorie ton jardin, ton école ! » Dans ma vie personnelle, j'invite régulièrement mes amis à participer à cette oeuvre qui, chaque fois, s'enrichit et se nourrit des talents de chacun ». Elle souhaite aujourd'hui dépasser son cercle d'amis pour éclabousser la terre entière de ses couleurs. Claire prépare en ce moment « divers projets (ateliers, coloriages géants...) qu'elle proposera aux Villes, aux collectivités, aux associations, dans les rues, les magasins... ».

Contact : 
Ceux qui voudraient basculer du côté coloré de la force peuvent contacter Claire via son blog (http://claire-landartementvotre.blogspot.fr/) ou bien sa page Facebook (https ://www.facebook.com/Colorier-sa-vie-22).